Une touche de rose gold dans ma cuisine.

Et oui, il a bien fallu que je finisse par céder à la tendance cuivrée / rose gold qui s’abat sur internet depuis quelques temps déjà.

Ce bon vieux cuivre que Apple a renommé « rose gold » et qui affole maintenant les troupes… Oui, je sais, je suis un mouton et puisque je suis un mouton qui aime bien chouchouter son référencement, je fais des titres putassiers… et j’assume presque.

DSC_0917

Quand j’ai vu que mon revendeur fétiche de peinture en bombe vendait des bombes métallisées, je n’ai pas pu m’en empêcher, j’ai craqué et j’ai embarqué avec moi 2 bombes de peinture cuivrée. Ah oui tiens, au fait, je ne sais plus si je vous en avais parlé, mais j’ai l’adresse ultime pour acheter des bombes de peinture à petit prix. Adieu magasins de loisirs créatifs ou d’Art, bonjour fournisseur pour graffeur et street artists! Et là où la bombe cuivrée la moins chère sur Amazon coûte 9€, chez Maquis Art, elle en coûte 3,50… Alors oui, clairement, je n’ai pas le profil de la clientèle typique… mais je m’en fiche, je fais des économies! (Et puis, si ça tient sur les murs, ça tient sur tout non? )

DSC_0921

Enfin bref, me voilà arrivée chez moi avec mes 2 bombes de peinture rose gold, venant de rédiger un article sur des DIY  pas chers dans une cuisine, et surtout avec l’envie de recouvrir mon appartement de peinture cuivrée. Du coup, qu’est ce que j’ai fait? Et bien, évidemment, j’ai bombé les boutons de porte de mes placards de cuisine.

IMG_20160224_125106

En rose gold. Et même qu’avec le noir mat texturé des portes en question, ça créé un contraste qui me plaît bien. Et j’étais un peu lassé du vert que j’avais utilisé avant en plus, ça tombe bien non?

Je ne vous ferait pas l’affront de vous expliquer comment se servir d’une bombe de peinture, mais je ne suis pas mécontente du petit système que j’ai utilisé pour maintenir les boutons en place. J’ai utilisé un carton, dans lequel j’ai fait des trous où j’ai passé les vis de fixation des boutons, ce qui me permettait de pouvoir faire pivoter facilement les boutons sans les toucher mais aussi de les faire sécher facilement sans qu’ils ne bougent. Plutôt nickel!

DSC_0887BD

 

DSC_0904BD

 

Bon, ce sont peut être les solvants qui parlent, mais je suis enchantée de cette petite mise à jour, et j’ai bien envie de parsemer ma cuisine de petites touches cuivrées… Irrécupérable!

DSC_0924

DSC_0908

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 astuces et DIY faciles pour la cuisine

Comme je vous le disais la semaine dernière, je rêve de refaire notre cuisine, mais le budget et le temps ne sont pas encore là. Heureusement pour moi, je ne suis pas du genre à me laisser abattre, et pas non plus du genre à laisser les choses en l’état lorsqu’elles m’agressent visuellement.

Bien sûr, sachant que l’on va tout casser dans la cuisine à un moment ou un autre, il est hors de question d’investir ou de passer trop de temps pour des changements temporaires. Néanmoins, avec un peu d’astuce, il est facile de donner un coup de jeune à une cuisine pour presque rien.

placard

Bon, ça dépend du matériau d’origine des portes, mais que ce soit les portes en mélaminé ou bien des portes en bois massif, le processus reste le même : on ponce les portes pour retirer le vernis d’origine , on protège les zones que l’on ne veut pas peindre avec du Scotch de peintre, et après soit on fait ça au rouleau soit à la bombe de peinture. Si vous commencez à me connaître, vous saurez que j’ai choisi la bombe de peinture. De mon côté, j’ai eu de la chance, j’avoue, les portes étant dans un matériau déjà non lisse, je n’ai quasiment pas eu à poncer, du coup, repeindre les portes m’aura pris environ 3heures en tout , soit 1 heure pour démonter les portes et installer ma bâche au sol sur mon balcon  3 séances d’une demi-heure de peinture espacées de quelques heures pour laisser sécher entre les couches et une dernière demi-heure pour tout remonter.

fridgewallafter

Source : Manhattan nest 

L’astuce : pour un joli rendu et éviter les coulures, n’hésitez pas à poncer légèrement entre chaque couche de peinture, c’est un peu contre-intuitif, mais ça permet vraiment d’avoir un fini plus propre!

BUDGET : 3 bombes de peinture à 3€50 l’unité, un paquet de papier de verre à 4€
TOTAL : 15€50

planstravail

C’est sans doute ce qui m’a pris le plus de temps, mais honnêtement, je faisais de l’acné rien qu’en pensant à ce vernis datant des années 70 qui avait jauni en vieillissant. J’ai, cette fois, sorti ma ponceuse car il y a avait une sacrée couche de vernis, et ensuite, j’ai re-teinté les plans en noir puis je les ai re-verni avec un verni mat adapté aux cuisines et au contact  alimentaire. J’ai fait ça en un week-end je pense. La phase de ponçage m’a achevée dès le premier jour (bonjour les douleurs aux bras! ouille!!!) Ensuite, j’ai passé 2 couches de teinte noire puis 3 couches de vernis. Encore une fois, le plus long reste la phase de séchage entre les couches!

ctop 15

Source : Stillwater Story

L’astuce : Une petite ponceuse orbitale ne coute pas grand chose, vous pouvez en trouver d’occasion sur le bon coin très facilement ou l’emprunter à votre famille, et ça vaut bien le temps gagné selon moi! (et ça limite les courbatures!)

BUDGET : teinte à bois 10€, vernis cuisine : 20€, vieux chiffons : gratuits, papier de verre : 4€
TOTAL : 34€

 

boutons

Vous êtes en location et n’avez pas le droit de repeindre? Une solution s’offre à vous quand même : changer les boutons des portes de placard. Bon, ça ne changera pas la couleur bizarre de vos meubles, mais en se concentrant sur ce petit détail, vous en oublierez un peu ce vert bizarre non? Conservez bien ceux d’origine, comme ça vous pourrez les remettre lors de votre départ et garder vos jolis boutons pour votre prochain logement.  Comment faire? Dévisser les boutons existants, mesurez bien la distance entre les trous existants sur les portes pour acheter des boutons compatibles, et re-vissez les nouveaux. Easy!

Temps passé : 10 minutes? En fait, le plus long va être de choisir vos nouvelles poignées dans le magasin!

BUDGET : dépend de votre choix et du nombre de portes de placard!

knobs4

Source : YoungHouseLove

rangements

On n’a jamais assez de boîtes, de paniers et de jolis bocaux dans une cuisine! Si vous avez de la place, vous pouvez même trouver un joli petit meuble indépendant qui vous suivra quand vous déménagerez ou rénoverez l’ensemble de la cuisine. Gardez juste en mémoire le style et les couleurs que vous envisagez pour votre future cuisine pour éviter de vous retrouver avec un truc qui ne va avec rien!

Kitchen Makeover @ Vintage Revivals[2]

Source : Vintage Revivals

vaisselle

Dans le même style, même si votre cuisine est digne d’un film d’horreur, au moins, offrez vous de la jolie vaisselle pour présenter vos repas d’une manière qui vous plaira! Le but est ici de se concentrer sur vos repas, et pas la pièce dans laquelle vous êtes!

doorsixteen_mexicannestingbowls_5

Source : Door Sixteen

Dans le même genre, invitez des amis et de la famille à dîner, comme ça vous aimerez cette cuisine non pas pour son style, mais pour le fait qu’elle vous permet de cuisiner de bonnes choses à manger à vos proches! La plus belle cuisine du monde n’a pas vraiment d’intérêt si vous y êtes tous seuls ! ^^

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Printable : un carnet de recettes

Je reviens aujourd’hui avec un nouveau printable pour vous. Oui, en ce moment, je suis dans une période « papier et impressions »! Aujourd’hui, je vous propose de réaliser un petit carnet de recettes format A5 à la couverture illustrée à l’aquarelle par mes soins. Vous pouvez faire l’intérieur blanc, en pliant des feuilles A4, ou bien vous servir du second fichier, qui une fois imprimé recto/verso vous permettra d’avoir un intérieur à lignes.

DSC_0829

Reprenons depuis le début voulez vous?

Vous allez commencer par imprimer un exemplaire de la couverture que vous aurez téléchargée en suivant le lien ci dessous sur un papier format A4 d’un grammage un peu important (minimum 160g) :

Couverture

DSC_0820

Ensuite, vous allez imprimer entre 5 et 10 pages recto verso que la couverture de l’intérieur du carnet que vous aurez téléchargé en suivant le lien ci dessous sur un papier format A4 d’un grammage plus faible :

Pages Intérieures

(Pensez bien à utiliser l’option « mettre à l’échelle le fichier lors de l’impression des 2 fichiers, pour bien avoir l’ensemble des visuels sur la page quelles que soient les marges nécessaires à votre imprimante!)

DSC_0809

Ensuite, vous allez plier en deux les pages en suivant le tracé pointillé gris au centre des fichiers en aplatissant bien vos plis.

Pour relier les pages entre elles, vous pouvez les agrafer entre elles. (Si vous avez une agrafeuse assez grande, moi pas!) Sinon, vous pouvez faire comme moi et les relier avec du fil de couleur.

DSC_0818

Pour cela, j’ai prévu des petits repères sur le fichier le long du pli central pour que votre couture soit bien régulière. J’ai commencé par pré-percer toutes mes pages avec une épingle selon les repères (étape un peu longuette, mais qui permet d’avoir des pages mieux alignées) Ensuite, j’ai passé un fil de coton coloré à broder dans les trous pré-percés avec une aiguille à coudre. Un nœud à la fin sur l’intérieur, et me voici en possession d’un petit carnet relié pour noter toutes mes recettes de gâteaux!

Si jamais vos pages ne sont pas parfaitement bien alignées, vous pouvez parfaitement recouper l’ensemble du carnet sur quelques millimètres sur chaque coté à l’aide d’une règle en métal et d’un cutter, j’ai prévu des marges blanches autour des pages exprès!

DSC_0826

D’ailleurs, si vous avez envie d’un tuto vidéo sur la reliure de ce petit carnet de recettes, n’hésitez pas à me le dire en commentaire!

DSC_0842

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nina’s Paris : Un cocon rose poudré

KIJ’avoue, j’ai un peu honte de ne pas avoir pris le temps de rédiger cet article avant, mais il y a quelques mois maintenant, j’ai eu la chance d’être invité par l’adorable Sarah/Sarrousse de My Cup Of Tea  pour découvrir la jolie boutique/salon de thé de la marque Nina’s Paris et leurs produits. Alors bien évidemment, moi, dès qu’il s’agit de boire du thé et manger des gâteaux, j’ai répondu présente (même si je suis arrivée trèèès tardivement, encore désolée du retard!!!)

ninas final-1-4

J’ai découvert près de la place Vendôme un adorable salon de thé rose poudré, décoré de pièces historiques originales ayant appartenu ou représentant Marie Antoinette. Car oui, Nina’s Paris est l’héritier d’une longue tradition gourmande et en est fiers! (En même temps, c’est un peu la classe non? ) Je vous invite à aller visiter la page consacrée aux origines de la marque sur leur site internet, qui vous expliquera ça bien mieux que moi!

ninas final-1-9

ninas final-1-14

J’ai pu découvrir sur place leur thé emblématique, qui porte le nom de leur égérie. (Marie Antoinette, pour les deux au fond qui ne suivent pas). Un thé noir à la rose et à la pomme, très doux et savoureux. (Je l’ai beaucoup apprécié, alors qu’habituellement, non seulement je ne raffole pas des thés noirs, mais pas plus de la rose… c’est pour vous dire si c’était un miracle! ) Mis à part cette saveur très sympathique, j’ai pu aussi apprécié la transparence de la marque et le soin apporté à la provenance des composants de leurs thés. Et puis là encore, utiliser des pommes issues des Potagers de Versailles, c’est un peu la classe non?

ninas final-1

Enfin bref, je ne vais pas m’attarder dix ans sur les saveurs du thé, il y en a qui font ça mille fois mieux que moi là encore. Mais je vais surtout vous montrer les photos prises sur place. Il se trouve que le jour de ma visite, je venais de recevoir mon nouvel appareil photo, et celle ci m’a donc donné une occasion idéal pour un petit crash test in situ. Et je dois bien dire que le nouvel arrivant s’est plutôt bien comporté sur place, et que je ne suis pas mécontente des quelques clichés pris ce jour là, malgré la tombée de la nuit ce jour là.

ninas final-1-19

Enfin bref, encore merci Sarah pour la découverte de cette jolie marque, et la super excuse pour faire des jolies photos! 🙂

ninas final-1-20

ninas final-1-18

ninas final-1-16

ninas final-1-10

ninas final-1-11
ninas final-1-8

ninas final-1-7

ninas final-1-3

ninas final-1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rénovation de cuisine : les plans sur la comète

 

L’une des raisons pour lesquelles je suis tombée amoureuse de notre appartement, mise à part la lumière incroyable du matin dans la pièce principale, est certainement la taille de la cuisine et son potentiel. (J’écris d’ailleurs cet article un matin vers 9h, et alors qu’il fait gris-février, une lumière incroyable toute dorée baigne la pièce.)

Je parle de potentiel, car dans son jus, la cuisine était utilisable mais pas très pratique et très moche. Nous avons d’ailleurs entrepris quelques changements, petit à petit, afin de la rendre plus agréable à utiliser et à voir. Bon, il y a encore du boulot, mais déjà, on a atteint un stade où la cuisine est complètement fonctionnelle. C’est un bon début, mais franchement, je rêve de pouvoir exploiter tout ce potentiel!

Bon, il est clair que le mois de février n’est pas le moment idéal pour rénover une cuisine soi même, que le budget n’est pas encore à l’ordre du jour, et que je n’aurais pas le temps de m’en occuper avant un sacré bout de temps, mais ça ne m’empêche pas de rêver à cette rénovation ! Et moi, quand je rêve, j’ai besoin de faire sortir tout ça sous forme d’images, sinon, ça me hante la nuit. (Bonjour à toi, insomnie causée par mes cogitations sur le sol à utiliser dans cette fichue cuisine…)

Enfin bref, du coup, j’ai rapidement réalisé une petite simulation 3D du projet à jour, qui sera encore soumis à tout un tas de changements, je n’en doute pas, mais je commence à aimer ce que ça donne! Je vous montre?

Il faut savoir que j’ai horreur des cuisines totalement aménagées avec des éléments classiques, et que la forme un peu étrange de la pièce ne s’y prête de toute façon pas tellement. Du coup, le projet est un mélange d’éléments ikea avec d’autres meubles de styles différents. Si j’arrivais d’ailleurs à intégrer quelques meubles vintage quelque part, ça serait génial, mais pour le moment, puisque je ne suis pas encore tombée sur la pièce de mes rêves sur le bon coin, je préfère prévoir sans.

Sur le mur principal, celui avec l’évier, je suis partie sur des éléments ikea, je ne suis pas encore fixée sur la couleur des façades, j’hésite entre du blanc (moins cher mais salissant) et du noir mat (plus cher, plus sombre mais moins salissant). Peut être que le blanc brillant serait sympa aussi, même si habituellement, le laqué ce n’est pas mon truc, ça me permettrait d’avoir la lumière du blanc, mais dans un fini qui prend moins les tâches.

projet cuisine1

Sur le mur du côté, une station « petit déjeuner » sur une desserte Ikea que je possède déjà.

projet cuisine2Au mur un égouttoir indien (J’en rêve depuis pas mal de temps, mais celui de chez Tse Tse est monstrueusement cher.) Heureusement, j’en ai vu au tiers du prix sur Craig’s list Paris. Celui ci nous permettra de ranger la vaisselle utilisée au quotidien, et aussi de suspendre des mugs en dessous à l’aide de crochets. Nous possédons quelques mugs sympa et ça me fera plaisir de pouvoir les exposer un peu plus !

Capture d’écran 2016-02-19 à 09.18.05

 

Sur l’autre mur, un bar haut pour le petit déjeuner (je pense le fabriquer avec un plan de travail et de la tuyauterie ou bien des éléments d’échafaudage, pour apporter quelques éléments décalés. Nous avons déjà les tabourets, et je caresse régulièrement l’idée de les repeindre d’une couleur un peu fun et de leur ajouter un petit coussin) Au dessus, une étagère que nous avons déjà accroché. Je pensais en placer une autre sur le mur en biais de la cuisine, mais j’ai l’impression qu’Ikea les a discontinuées… mais pourquoi Ikea? Pourquoi passes-tu ton temps à discontinuer tes produits cools?

projet cuisine3

Je rêve d’un frigo Smeg, alors dans l’optique d’un projet « plan sur la comète » je me suis fait plaisir sur la simulation, mais entre nous, j’ai comme un doute sur ma capacité à rester dans le budget avec ce frigo là… A droite, un buffet que nous possédons déjà qui vient de La Redoute et qui hébergera le micro-onde, nécessitée si moche…

Sur les murs, un joli bleu pas trop saturé, dans le genre du Parma Gray de chez Farrow and Ball. Peut être avec certains éléments en Lulworth blue pour créer du relief.

essai

Je sais que mon +1 est un amoureux du carrelage métro. J’avoue que je préférerais une option un tout petit peu différente, comme celui ci qui est un peu plus allongé, ou carrément un carrelage carré blanc. Tout ça avec des joints noirs. Pourquoi les joints noirs? Pourquoi pas?

LaundryRoomMakeoverWhiteSubwayTileCharcoalGroutVintageRevivals

source : Vintage Revivals

Au sol, je pense qu’on va opter pour un sol PVC effet bois adhésif. Ce sera plus cool pour le budget, plus chaud sous le pied, et surtout nous permettra de le poser nous même contrairement à un carrelage. Par exemple, celui ci, vendu chez Leroy Merlin, est plutôt budget friendly, et assez joli en vrai. Oui, je erre dans les rayons du Leroy Merlin de Beaubourg régulièrement juste pour le plaisir… Chacun son lèche-vitrine ^^

Capture d’écran 2016-02-19 à 09.41.30

 

Enfin bref, il y a encore pleins de points à confirmer, un budget et du temps à trouver, mais je sens que je me rapproche de quelque chose de sympa tout en restant budget friendly. Car oui, comme j’ai déjà pu vous en parler, avec un budget illimité, faire une cuisine trop canon, c’est tout de suite plus facile! De mon côté, je préfère rêver à de l’accessible ^^ !

projet cuisine4

Rendez-vous sur Hellocoton !

Printable : une boîte à gâteaux

J’ai pris l’habitude chaque année d’offrir à mes amis et ma famille pour les fêtes des sucreries faites maison chaque année pour Noël. Du coup, vers le 15 décembre, mon appartement se transforme en usine à biscuits où à orangettes, et je suis tellement recouverte de sucre glace qu’on croirait que je fabrique de la drogue…

Chaque année, j’essaie aussi de réaliser un joli emballage pour offrir tout ça de manière sympathique. Les années précédentes, je me contentais d’une sachet plastique avec du papier cadeau autour, un peu de ruban et une jolie étiquette, mais cette année, j’ai décidé d’aller un peu plus loin et de faire un vrai packaging pour les sablés que je prévoyais d’offrir.

DSC_0256

Pour les sablés, j’ai comme souvent fait confiance à Cupcake Jemma, et j’ai été séduite par cette recette de sablés au chocolat pas du tout secs. J’en ai refait 3 ou 4 fois depuis, et je suis fan de cette recette!

Enfin bref, j’ai conçu cette petite boite pour pouvoir l’imprimer sur format A4, en me basant sur une forme de brique de lait à l’américaine, et j’ai eu envie de vous faire profiter de cette boîte. J’ai donc transformé mon fichier pour qu’il soit compréhensible et facilement utilisable par tous. Et voici donc ce nouveau printable !

DSC_0266

Vous pouvez télécharger les 2 pages à imprimer en suivant les liens suivants :

Première moitié de la boite colorée

Deuxième moitié de la boite colorée

Ah, et si vous voulez le printable de la boîte en blanc pour l’imprimer sur de jolis papiers, c’est par ici !

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 idées déco pour le bureau

Il y a des fois où sur un coup de tête, souvent vers 23heure, je suis prise de la furieuse nécessité impérative et absolue de modifier un truc dans mon appartement. Cela peut aller de la rénovation d’un buffet le dimanche soir à 19 heure 30 au simple accrochage d’un tableau jusqu’à la conception 3D chimérique d’une cuisine toute équipée.

Il y a quelques semaines maintenant, c’est la déco de mon bureau qui m’a titillée et m’a poussée à tout changer. J’aime avoir un environnement inspirant. Chez certains cela passe par le minimalisme épuré d’un bureau laqué blanc sur mur blanc avec un simple ordinateur portable métallique sur le bureau. Chez moi, ça passe plutôt par l’accrochage compulsif de jolies choses au mur et la possibilité d’avoir tout mon matériel à porté de main.

Le problème c’est que souvent, mon bureau fini par devenir bien trop chargé. Et c’est ce qui s’est passé il y a quelques semaines, vers 23heures un samedi soir #thuglife … Je ne pouvais plus voir en peinture cet environnement chargé, et donc, j’ai tout retiré et mis en place quelques astuces simples et rapides, avec quelques objets que j’avais  à la maison.

pots

Mon premier problème : ranger mes feutres à alcool, l’un de mes outils les plus utilisés lorsque je dessine des perspectives, d’une manière pratique et jolie
J’ai pour cela réutilisé des pots de confiture Le Parfait (les jolis avec le logo moulé) qui m’ont coûté le prix d’un seul pot à crayon pour les 6. Puisque je suis une maniaque des étiquettes, j’ai organisé mes feutres par nuances et ai placé des étiquettes toutes simples sur les pots. J’ai aligné les pots sur le fond de mon bureau, j’adore l’arc en ciel coloré que cela forme et c’est super pratique pour retrouver un feutre précis.

DSC_0655

 

pinces

 

Ensuite j’avais envie de pouvoir accrocher des visuels et images sympa au mur tout en ayant un système facilement modifiable mais qui ne soit pas juste du masking tape ou de la patafix. Du coup, j’ai réutilisé un lot de pinces à dessin, héritage de mes lointains cours de dessin à l’école, que j’ai bombé dans une couleur un peu plus sympa et douce que leur noir taché d’origine.

DSC_0641

J’ai suspendu ces pinces à des petits clous et elles me permettent d’accrocher jusqu’à 5 images format A4 au mur selon l’envie du moment. (Les illustrations actuelles viennent du magazine Flow de décembre, et je les aime très fort!)

DSC_0639

antiques

Après avoir passé des heures à dessiner des plans à la main pendant mes études, j’ai développé une vraie fascination pour les outils anciens permettant d’effectuer mon métier.  Je me suis donc mise à récupérer au fur et à mesure de mes découvertes de vieux instruments de dessin et de géométrie. J’ai ainsi pas mal de vieux compas, règles, rapporteurs… Et du coup, j’ai décidé d’accrocher au mur au dessus de mon bureau certains d’entre eux, un peu en hommage à ma profession. Pour cela, rien de plus simple, quelques punaises blanches bien placées et le tour est joué. N’hésitez pas à détourner des objets de leur utilisation première pour vous en servir pour décorer. 🙂

DSC_0635

poster

Je vous ai déjà raconté comment j’accrochais mes posters en vidéo. J’ai repris le même principe ici avec une affiche que j’ai récupéré lors d’une visite au Musée de l’Homme. Ce joli abécédaire est en fait le programme d’une exposition temporaire et j’ai totalement craqué dessus, au point de remplacer le poster Portal qui trônait au dessus de mon bureau depuis 2 ans.

DSC_0633

cartes

Enfin, pour accrocher tout ce qui est de petites taille, dans la même optique d’une déco modulable et multiple, j’ai accroché au mur un porte carte postale. (Le mien vient de chez Muji). Il me permet de mettre au mur plein de petites images que j’adore, les cartes que je reçois, un joli carnet… Hyper modulable, hyper pratique, je suis fan de cet objet!

DSC_0645

 

Et voilà, avec ça, me voici parée pour faire de grandes choses et être bien inspirée! Maintenant, il va falloir que j’arrive à le garder ordonné! 🙂

DSC_0649

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY Home Update

Ce n’est pas parce que je n’ai pas partagé quoi que ce soit ici que je n’ai rien fichu chez moi! Au contraire, j’ai été plutôt très active, et ne pas prendre le temps de prendre des belles photos et de rédiger des articles comme à mon habitude m’a permis de rayer pas mal de gros points qui trainaient sur ma To Do List DIY depuis un sacré bout de temps!

Continuer la lecture de DIY Home Update

Rendez-vous sur Hellocoton !

Visite de l’accélérateur de particules d’Orsay

Ou plus exactement, de l’anneau de collision d’Orsay, qui répond au doux nom d’ACO.

DSC_0492

Dans un bâtiment typique de l’architecture industrielle des années 60 situé au sein de la faculté des sciences d’Orsay, derrière des murs en béton de plusieurs mètres d’épaisseur, se cache le tout premier ancêtre français du LHC au CERN ainsi que du synchrotron SOLEIL.

DSC_0478

J’ai eu la chance de le visiter dans le cadre de l’opération Paris Face Cachée qui ouvre au public chaque année des lieux habituellement fermés, interdits au public, ou atypiques.

DSC_0456

Mis au repos depuis 2002, ACO et la salle qui l’abrite ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et se visitent dorénavant partiellement. Partiellement, car seuls l’anneau de collision et la salle sont visitables. En effet, le reste de l’installation, y compris les 300 mètres de l’accélérateur en lui même, ne sont pas accessibles au public car ils n’ont pas été décontaminés, et les niveaux de radiation ambiants y sont trop élevés pour ouvrir le site au public. Mais ne vous inquiétez pas, un troisième bras ne me poussera pas à la place du nez! L’anneau ACO a lui bien été décontaminé!

DSC_0468

Etonnamment, moi et mon bac L avons plutôt bien compris les explication  de notre guide qui était particulièrement pédagogue, accessible et passionné! Alors que la physique n’était clairement pas mon point fort (#teamSVT ) j’ai adoré l’entendre parler de particules élémentaires. Et croyez moi quand je vous dis que je ne pensais pas prononcer cette phrase un jour! (Traumatisée de la physique au lycée!)

DSC_0467

J’ai adoré ce bâtiment années 60, et j’ai profité d’avoir pensé à prendre mon appareil photo pour mitrailler pendant l’ensemble de la visite ! Moi qui adore l’esthétique utilitaire des machines et instruments, le contraste entre le métal, le gris et les couleurs primaires codifiées, vous imaginez bien que je me suis éclatée!DSC_0471

DSC_0477

 

DSC_0467

 

(Et vous ne trouvez pas que cette salle de contrôle aurait totalement sa place dans le poste de commandement d’un vaisseau intergalactique dans un vieux film de Science-Fiction? )

DSC_0432

 

DSC_0506

DSC_0510

 

DSC_0437

DSC_0444

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Calligraphie pour les gauchers

Je suis gauchère. (Dit-elle avec grandiloquence dramatique et trémolos dans la voix)

Bon, je ronchonne parfois car certains trucs ne sont vraiment pas pratique et même dangereux. (Oui, ouvre-boîte démoniaque, je pense à toi!) Mais globalement, tant que j’ai des ciseaux adaptés, pas de soucis. Et en plus c’est super pratique quand on joue à un sport de raquettes, car perturbant pour l’adversaire.

DSC_0541

Il y a deux activités par contre, pour lesquelles être gauchère m’a franchement gênée.

D’une part le tricot, mais honnêtement, j’ai fait le deuil du tricot il y a longtemps, et de toute manière je porte tellement peu de pulls que ça ne me perturbe pas.

D’autre part, l’écriture.

Ah, l’écriture… Toi et moi, on a commencé du mauvais pied!

La blague, c’est que j’ai commencé à écrire en miroir. Ben oui, je reproduisais exactement les gestes de mon institutrice mais de la main gauche, d’où l’effet miroir. (C’est d’ailleurs mon super pouvoir inutile à moi, j’écris aussi bien dans un sens que dans l’autre, la classe hein!) Bon, cette phase Redrum m’a vite passé lorsque j’ai compris que l’on ne pouvais pas me lire. Mais j’ai dû essuyer des années de frustration pour cause de stylo plume inadapté, de poignet qui frotte sur l’encre humide, et d’instituteurs qui affirmaient que je n’aurais jamais une jolie écriture en tant que gauchère… (D’ailleurs, au passage, merci Maman d’avoir rapidement trouvé les seuls stylos-plume spécialement adapté pour les gauchers existants il y a 23 ans!).

DSC_0566

Ceci étant, après une école primaire et un collège compliqué à ce niveau, où je changeais d’écriture tous les trois jours, de manière plus ou moins lisible, j’ai fini par piger le truc au lycée. Les prises de notes à rallonge de la section littéraire m’y ont certainement aidé d’ailleurs. Il me suffisait de faire pivoter ma feuille à 90° pour ne plus frotter l’encre avec mon bras et être confortablement installée. J’ai la fierté d’avoir fini ma terminale avec l’une des plus jolies écritures de ma classe, et ce au stylo plume. Pas gagné vu mes débuts difficiles!

Bon, j’avoue, j’ai un peu perdu en fluidité, mais j’écris toujours au stylo plume régulièrement avec plaisir. C’est mon petit anachronisme à moi.

DSC_0543

Par contre, malgré mon amour des belles lettres et écriture, clairement la calligraphie à la plume reste un mystère pour moi. Je n’ai jamais pu trouver un cours ou un guide adapté aux gauchers, et j’ai ruiné des dizaines des plumes en tentant d’inverser les gestes. Je me retrouvais avec les pleins et déliés n’importe où, alors j’ai fini par renoncer.

Et puis Instagram est passé par là… Re-bonjour calligraphie!

Et j’ai découvert tous ces comptes de calligraphes talentueux (essentiellement anglo-saxons hélas…) qui se filment dans de toutes petites vidéos en train d’écrire et de pratiquer la calligraphie, et mon amour du lettrage est revenu au galop…  J’ai aussi découvert que la pratique et les outils de la calligraphie contemporaine ont beaucoup évolué, par rapport à la plume et à l’encre. Bien sûr, certains pratiquent encore avec talent la discipline ancestrale, mais j’ai découvert grâce à ces compte qu’il est possible de former des lettres ornementées en utilisant des outils modernes, comme des stylos-feutres à pointe souple. Outils que la gauchère que je suis devrait, en théorie, pouvoir utiliser. /o/ Hourra!

DSC_0550

Le pire dans tout ça? Je me suis rendue compte que j’étais déjà en possession d’un de ces feutres! Le Sign pen de la marque Pentel est un outil idéal pour former des pleins et des déliés contrastés grâce à sa pointe feutre extrêmement souple. (Je ne suis pas payée pour vous en parler, mais si un jour, Pentel est intéressée, moi je suis open!)

Enfin bref, depuis ma petite découverte, je fais des lignes, quand je regarde des vidéos ou des séries. (J’écris ce que j’entends, du coup je passe pour une folle quand je regarde des polars ou des séries d’horreur, avec mes lignes d’atrocités joliment écrites…) Je ne suis pas très douée, mais je me fais plaisir, ça me détend et je m’améliore petit à petit.

J’allais finir sur une conclusion en mode « rien n’est impossible à qui s’acharne » mais je me suis dit que ça allait être un peu too much pour un article qui parle de calligraphie… Du coup, je vais me contenter d’un petit A+ !

Rendez-vous sur Hellocoton !