Archives par mot-clé : easy DIY

Fabriquer ses propres stickers

Ah, les stickers muraux. Je n’arrive pas à croire que je vous fait un article dessus. J’ai toujours été la première à les décrier et à bouder lorsque j’en voyais en magasin ou à la télé.

On change tous d’avis non?

Nan, plus sérieusement, ce qui m’a toujours perturbée, c’est que les motifs des stickers sont toujours un peu les mêmes et rarement à mon goût. Et vous me connaissez, je ne suis pas du genre à mettre chez moi la même chose que chez les autres.

Oui, mais dans ce cas là, pourquoi ne pas utiliser de la peinture pour créer les motifs que l’on veut? Tout simplement car la peinture demande plus de travail et est plus permanente. Le sticker est pour moi plus un bon moyen de tester des trucs dont on n’est pas sûrs, ou bien dont on sait déjà qu’on va se lasser. Une déco temporaire pour tester des trucs plus risqués que ce que l’on aurait osé normalement. Un bon moyen de sortir de sa zone de contrôle, ou bien tout simplement de s’amuser.

Et pour cela, quoi de mieux que de les fabriquer soit même, à son image, pour une fraction du prix que des stickers achetés dans un magasin de déco? Et c’est ça que je vais vous montrer aujourd’hui.

Ah, et si jamais vous voulez reproduire exactement le même motif que moi, vous pouvez le télécharger ici en trois parties :

La queue du chaton 

La papatte du chaton

La seconde papatte et le museau 

stickers-chaton

 

Matériel nécessaire pour fabriquer des stickers :
  • Un rouleau d’adhésif uni de la couleur de votre choix
  • Un cutter
  • Des ciseaux
  • Votre motif dessiné à la main ou imprimé
  • De la colle (en bombe ou liquide)

 

A vous de jouer! Et nous, on se retrouve très vite pour un prochain tuto!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tuto DIY : un dessous de plat peint façon vitrail

Hello tout le monde! Me re-voici avec un nouveau tutoriel DIY! (2 à la suite, dit donc, je suis motivée en ce moment!) Aujourd’hui, on va réaliser ensemble un dessous de plat peint façon vitrail.

Alors, il faut bien que je vous avoue que le dessous de plat est un peu une excuse pour vous démontrer la petite technique de peinture que j’ai mis au point. Pour cela, je me suis servie des peintures à effet pebeo fantasy moon. Il s’agit de peinture assez cool à effet métal martelé. Mais attention, la technique fonctionnera avec n’importe quelle autre peinture adaptée à la porcelaine normalement!

Mon truc magique : se servir d’une baguette en bois pour peindre. Oui oui, du genre des baguettes que l’on nous donne au restaurant japonais. L’idéal : une baguette en bois afin qu’elle soit un peu poreuse et qu’elle accroche bien la peinture.

La technique en elle même n’est pas très compliquée, mais elle nécessite d’être un peu patient, et surtout de bien attendre que chaque partie soit sèche avant d’attaquer les suivantes. Ce n’est pas un projet de l’après midi, car ce genre de peinture, en couche épaisse, prend toujours du temps à sécher. Je vous préconise même d’attendre au moins 1 nuit, voire 24h entre chaque étape. Je sais, c’est long, mais ça en vaut la peine je trouve.

J’ai choisi un motif d’hortensias, car je suis à fond sur les hortensias en ce moment. (On a tous des lubies hein…) Mais bien sûr, libre à vous de choisir les motifs que vous souhaitez, figuratifs ou abstraits. J’imagine assez bien des choses inspirées de motifs traditionnels de carreaux ciment par exemple!

 

Matériel nécessaire pour la réalisation de ce dessous de plat façon vitrail :
  • Un carreau de faïence (de récupération, ou bien en demandant un échantillon dans un magasin de bricolage)
  • Une feuille de papier de brouillon
  • Un feutre à porcelaine
  • Une baguette de restaurant asiatique en bois
  • de la peinture pour porcelaine
  • De la feutrine
  • Un feutre permanent noir ou de la peinture assortie à la feutrine

 

 

J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

J’espère que la vidéo vous a plu, et je vous dis à très vite pour un prochain tuto!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tuto DIY : une étagère en faux marbre en pâte fimo

Il se trouve que ça faisait fort longtemps que j’avais envie de jouer avec de la pâte fimo. J’en avais un peu utilisé étant gamine, mais pas depuis. Et j’y vois un sacré potentiel. Nan mais franchement! Pouvoir modeler un truc super léger qui durcit au four, on peut faire tout un tas de trucs avec! Sur le principe, c’est trop bien! Sauf que j’avais oublié un détail, je suis une quiche en modelage. Et ce malgré les cours de modelage pris à l’école… Du coup, promis, ce tuto est impossible à rater si vous suivez mes instructions! Si moi j’ai réussi, il n’y a pas de raisons que vous n’y arriviez pas!

Preuve de ma nullité en modelage : le plus flippant de tous les cactus :

le cactus serial killer

J’ai un peu peur qu’il vienne m’assassiner dans mon sommeil…

Enfin bref, aujourd’hui, on va réaliser ensemble une étagère en faux marbre en pâte fimo. Parce que le marbre c’est cool, mais c’est cher et compliqué à travailler, alors j’ai sauté sur l’aubaine! Et je me suis lancée dans mes bidouilles et patouilles et petit cuisine pour réaliser ce faux marbre. Et quoi de mieux que du cuivre pour aller avec du marbre hein? Ben pas grand chose, donc voici le retour des tubes de cuivre pas cher et simples à découper!

Les matériaux à utiliser pour réaliser cette étagère en faux marbre :

J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

J’espère que la vidéo vous a plu, et je vous dis à très vite pour un prochain tuto!

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : un terrarium en béton

Je ne vais pas vous mentir, le béton et moi, on n’est pas trop potes. Après avoir vu des dizaines d’objets déco minimalistes cool en béton hors de prix, j’ai eu envie de faire pareil. Oui mais voilà, utiliser du béton, il s’avère que ça ne s’invente pas… Et définitivement, mon attitude habituelle de « avec du bon sens, je devrais m’en sortir » n’a pas franchement été très efficace. Alors j’ai potassé. Et j’ai testé. Et raté. Plusieurs fois. Mais je suis du coup plutôt fière de vous présenter un tuto fonctionnel aujourd’hui.

Du coup, on va aujourd’hui réaliser ensemble un terrarium/cache pot en béton pour petite succulente. (Je dois bien vous avouer au passage que je n’ai pas la moindre idée de la différence entre un pot/ un cache pot et un terrarium dans la vraie vie… Le jardinage, c’est pas mon fort on dirait !)

Pour réaliser ce cache pot en béton, il vous faudra :
  • Une grande et une petite bouteille en plastique
  • Un cutter/Des ciseaux
  • Du ruban de masquage
  • Un morceau de carton lisse
  • De la colle liquide type colle scotch
  • De l’eau
  • Du béton
  • Une cuiller et un grand pot pour mélanger la poudre et l’eau
  • Un petit réceptacle pour mesurer la poudre et l’eau
  • Une plante et du terreau 🙂
  • Une bâche pour protéger votre table (vous verrez les jolies tâches apparaître sur la mienne…)

J’espère que ce tuto vous a plu, ce genre de projets un peu humide et salissant est pour moi assez idéal à réaliser l’été où l’on peut faire tout ça dehors! Et où l’on peut faire sécher les choses rapidement dehors sans attraper une pneumonie!

 

 

J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

A très vite pour un prochain tuto!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : pot à pinceaux inspiration Kintsugi

Cela fait quelques temps maintenant, que j’entends parler de cette très jolie tradition japonaise qu’est le Kintsugi. Cette tradition datant du XVème siècle consiste en la réparation de céramiques brisées à l’aide d’une laque. Cette laque est ensuite saupoudrée de poudre d’or. Il s’agit ici de remplir un double objectif. D’une part cette technique assure l’étanchéité retrouvée de la céramique. D’autre part, il s’agit d’une philosophie qui prend en compte le passé de l’objet, le reconnaît et l’intègre. Le bris d’un objet ne marque plus sa transformation en déchet mais son renouveau, le début d’un nouveau cycle de son utilisation.

Kintsugi
source : https://www.dolcevitaonline.it/kintsugi-valorizzare-il-dolore/

Cela faisait un bout de temps que j’avais ces images de céramiques très humble relevées d’or dans un coin de ma tête sans trop savoir quoi en faire. Et je me suis dit que j’allais tirer parti de mon manque de talent en modelage. Du coup, je vous propose aujourd’hui un tuto tout simple inspiré de l’esthétique du Kintsugi. (Je n’allais quand même pas briser volontaire un pot pour le réparer avec une dorure! ça va pas la tête!)

Pour réaliser ce tuto inspiré du kintsugi vous aurez besoin de :

 

 

J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

A très vite pour un prochain tuto!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fabriquer un bullet journal

On ressent tous parfois cette sensation d’être noyée sous les tâches à faire sans arriver savoir par quel bout commencer non? Chez moi, c’est souvent. C’est sûrement pourquoi vous trouverez tant de tutos organisation sur mon blog. L’organisation a un côté réconfortant durant ces périodes compliquées et stressantes. Comme un doudou, un havre de calme hors du tumulte. Alors forcément, l’idée du Bullet Journal m’a parlé quand j’ai découvert ce principe. Un journal, qui peux regrouper tous les aspects hors contrôle de ma petite vie et plus encore, totalement customisable et qui permet de prioriser ce que l’on souhaite faire. Quoi de mieux?

En plus, en tant que fanatique de carnets, cela fait un bail que je rêve d’apprendre à relier des carnets par moi-même. Et tout a commencé il y a quelques mois par la découverte d’une chaîne youtube. (Comme souvent avec moi non?) Sur cette chaîne, la vidéaste explique tout un tas de technique de reliure plus ou moins complexes. Mais celle ci a le don de faire apparaître tout ça comme hyper simple. Il faut dire aussi que j’ai fait une crise cardiaque devant les prix des carnets pour Bullet Journal. Alors forcément l’idée de le fabriquer moi même est vite arrivée!

Et me voici, après quelques tentatives, pour vous présenter ma technique de reliure de carnet à couverture rigide. Il est clair que je ne suis pas relieur et que j’ai fait ça avec les moyens du bord, sans presse à relier. Néanmoins, mes astuces de reliure simplifiée pourront, je l’espère, vous être utiles dans vos futurs projets!

Vous aurez besoin des éléments suivants pour fabriquer votre propre bullet journal:
  • du papier pour l’intérieur du carnet (moi j’utilise ici un cahier d’écolier)
  • Du carton rigide fin pour la couverture
  • Un joli papier décoratif (de mon côté, du papier de récupération trop joli qui vient du musée de l’Homme)
  • Un cutter
  • Des pinces à dessin
  • Du papier de brouillon
  • De la colle blanche (j’utilise de la colle à bois dont j’apprécie la texture dans le cas présent)
  • Du fil
  • Une aiguille
  • Une épingle
  • Une petite brosse pour appliquer la colle
  • De la colle en bombe ou un applicateur mousse

J’espère que la vidéo vous a plu et que je vous aurais motivés à tester la reliure ou le bullet journal! Si c’est le cas, racontez moi tout en commentaire! Je suis curieuse! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : fabriquer un photophore en mosaïque

Aujourd’hui, je vous montre en vidéo comment créer un photophore en mosaïque.  J’ai utilisé des verres de récupération et de cette mosaïque transparente. Je suis ravie d’avoir pu enfin mettre à profit mon addiction au Nutella! J’ai enfin pu réutiliser les verres que je conserve bien consciencieusement! Il sont parfait au niveau gabarit pour ce genre de photophore à bougie chauffe-plat!

Je suis ravie du résultat de ce petit tuto tout simple et de son côté vieux vitrail qui me plait beaucoup! J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative.  ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

Les instructions en vidéo pour réaliser ce photophore :

J’espère que ce petit projet vous a plu. il est le premier d’une  série consacrée au relooking  d’un balcon à petit prix. Je publierais cette série en alternance avec d’autres vidéos tout au long de cet été. J’ai hâte de vous montrer tout ça !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un fond photo et vidéo DIY pas cher

Cette semaine, je vous emmène tout au long de mon processus de fabrication pour le nouveau fond de mes tutos. Il va servir pour pas mal de projets vidéo mais de photo aussi. Mais je ne voulais quand même pas dépenser trop dedans. Je me suis dit que ça pourrait peut être vous intéresser de voir un peu comment je m’y prend pour filmer tout ça! Alors soyez les bienvenus dans les backstages du studio!

Ah, et attention à ne pas marcher sur un tournevis ou un pinceau, c’est que beaucoup de choses se font par terre ici!

Comment fabriquer ce fond photo et vidéo?

Du coup, non seulement ce nouveau fond va me permettre d’obtenir un rendu plus propre en vidéo. Mais il va aussi me permettre de faire de jolis clichés sur mon compte Instagram. Je me suis prise au jeu depuis quelques temps d’essayer de poster un cliché à peu près tous les jours, et je m’amuse à assortir les photos ensembles pour que ma galerie soit plus jolie. Je trouve ça assez sympa car ça me force à éduquer mon regard pour trouver de jolies choses à prendre en photo tous les jours. C’est sympa de donner de l’attention aux jolies choses qui nous entourent non?

 

J’espère que cette petite vidéo vous a plu et qu’elle pourra vous être utile afin d’améliorer votre résultat photo ou vidéo. De mon côté, pour le moment, je suis plutôt ravie du résultat, et j’espère que ça vous plaira aussi! Moi je l’aime tellement que j’ai décidé de me rouler dessus!

Ninon joue sur son fond vidéo

Et pour voir d’autres vidéo DIY et DESIGN, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : une lampe en pâte à modeler

Et voici arrivé le tuto DIY de la semaine! Aujourd’hui, on met les mains dans la pâte à modeler et on se lance dans la création d’un abat jour minimaliste idéal pour une chambre à coucher!

J’ai réalisé ce tutoriel dans le cadre d’un partenariat avec le site La Fourmi créative ils m’ont gentiment envoyé du matériel pour réaliser ce tuto. C’est d’ailleurs grâce à ce genre de partenariats (où je ne suis pas rémunérée) que je peux vous proposer un contenu régulier et de qualité sur mon blog et ma chaîne YouTube.

chambre-ok

Vous aurez besoin de tout ça pour réaliser cette lampe :

J’adore le résultat un peu brut et très sobre obtenu grâce à la pâte à modeler blanche et matte. En plus l’utilisation du papier sulfurisé à donné à la pâte une légère texture veineuse un peu marbrée très délicate que j’adore. A la base, j’avais prévu de repeindre l’abat jour dans des tons métallique vieillis pour l’assortir à l’autre lampe de ma chambre, mais j’ai eu un coup de cœur pour la texture finale de l’abat jour, et selon moi, quoi de mieux que le blanc pour la faire ressortir?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Ikea Hacks organisation et rangement

J’ai toujours été très admirative des solutions originales proposées sur le site Ikea Hackers . Et lorsqu’en plus j’ai emménagé à moins de 900m d’un magasin Ikea, forcément, je ne suis pas allée chercher beaucoup plus loin lorsque j’ai eu des besoins d’aménagement rapide et peu coûteux. Moi aussi, je me suis lancée dans les Ikea Hacks. Au vu des prix du bois actuel et des prix bons marchés de certains meubles ikeas , il est souvent plutôt intéressant de partir d’une base d’un meuble existant  plutôt que de tout construire de zéro.

Bon, j’ai parfaitement conscience que si Ikea pratique des prix aussi intéressant, ce n’est pas sans raison et que l’éthique et la qualité de tout ça est sérieusement à potasser, et c’est pour ça que j’essaie aussi beaucoup de récupérer un maximum d’éléments de seconde main. Histoire de compenser un peu mes achats low cost… Je suis loin d’être parfaite à ce niveau, mais avant de faire un achat neuf, j’essaie toujours de trouver son équivalent d’occasion et je récupère toujours tout ce qui est récupérable comme bois et mobilier.

Enfin bref, je suis là aujourd’hui pour vous parler de ces 4 Ikea hacks. J’ai mis en œuvre des solutions plutôt simples pour détourner des meubles et accessoires Ikea de leur fonction afin de me les approprier et de remplir aux mieux mes besoins. Et si je vous en parle aujourd’hui, ce n’est pas forcément pour que vous reproduisiez les mêmes, mais plutôt pour que vous aussi, vous ayez envie de vous approprier votre aménagement afin de l’adapter au mieux à vos besoins.

Rendez-vous sur Hellocoton !