Calligraphie pour les gauchers

Je suis gauchère. (Dit-elle avec grandiloquence dramatique et trémolos dans la voix)

Bon, je ronchonne parfois car certains trucs ne sont vraiment pas pratique et même dangereux. (Oui, ouvre-boîte démoniaque, je pense à toi!) Mais globalement, tant que j’ai des ciseaux adaptés, pas de soucis. Et en plus c’est super pratique quand on joue à un sport de raquettes, car perturbant pour l’adversaire.

DSC_0541

Il y a deux activités par contre, pour lesquelles être gauchère m’a franchement gênée.

D’une part le tricot, mais honnêtement, j’ai fait le deuil du tricot il y a longtemps, et de toute manière je porte tellement peu de pulls que ça ne me perturbe pas.

D’autre part, l’écriture.

Ah, l’écriture… Toi et moi, on a commencé du mauvais pied!

La blague, c’est que j’ai commencé à écrire en miroir. Ben oui, je reproduisais exactement les gestes de mon institutrice mais de la main gauche, d’où l’effet miroir. (C’est d’ailleurs mon super pouvoir inutile à moi, j’écris aussi bien dans un sens que dans l’autre, la classe hein!) Bon, cette phase Redrum m’a vite passé lorsque j’ai compris que l’on ne pouvais pas me lire. Mais j’ai dû essuyer des années de frustration pour cause de stylo plume inadapté, de poignet qui frotte sur l’encre humide, et d’instituteurs qui affirmaient que je n’aurais jamais une jolie écriture en tant que gauchère… (D’ailleurs, au passage, merci Maman d’avoir rapidement trouvé les seuls stylos-plume spécialement adapté pour les gauchers existants il y a 23 ans!).

DSC_0566

Ceci étant, après une école primaire et un collège compliqué à ce niveau, où je changeais d’écriture tous les trois jours, de manière plus ou moins lisible, j’ai fini par piger le truc au lycée. Les prises de notes à rallonge de la section littéraire m’y ont certainement aidé d’ailleurs. Il me suffisait de faire pivoter ma feuille à 90° pour ne plus frotter l’encre avec mon bras et être confortablement installée. J’ai la fierté d’avoir fini ma terminale avec l’une des plus jolies écritures de ma classe, et ce au stylo plume. Pas gagné vu mes débuts difficiles!

Bon, j’avoue, j’ai un peu perdu en fluidité, mais j’écris toujours au stylo plume régulièrement avec plaisir. C’est mon petit anachronisme à moi.

DSC_0543

Par contre, malgré mon amour des belles lettres et écriture, clairement la calligraphie à la plume reste un mystère pour moi. Je n’ai jamais pu trouver un cours ou un guide adapté aux gauchers, et j’ai ruiné des dizaines des plumes en tentant d’inverser les gestes. Je me retrouvais avec les pleins et déliés n’importe où, alors j’ai fini par renoncer.

Et puis Instagram est passé par là… Re-bonjour calligraphie!

Et j’ai découvert tous ces comptes de calligraphes talentueux (essentiellement anglo-saxons hélas…) qui se filment dans de toutes petites vidéos en train d’écrire et de pratiquer la calligraphie, et mon amour du lettrage est revenu au galop…  J’ai aussi découvert que la pratique et les outils de la calligraphie contemporaine ont beaucoup évolué, par rapport à la plume et à l’encre. Bien sûr, certains pratiquent encore avec talent la discipline ancestrale, mais j’ai découvert grâce à ces compte qu’il est possible de former des lettres ornementées en utilisant des outils modernes, comme des stylos-feutres à pointe souple. Outils que la gauchère que je suis devrait, en théorie, pouvoir utiliser. /o/ Hourra!

DSC_0550

Le pire dans tout ça? Je me suis rendue compte que j’étais déjà en possession d’un de ces feutres! Le Sign pen de la marque Pentel est un outil idéal pour former des pleins et des déliés contrastés grâce à sa pointe feutre extrêmement souple. (Je ne suis pas payée pour vous en parler, mais si un jour, Pentel est intéressée, moi je suis open!)

Enfin bref, depuis ma petite découverte, je fais des lignes, quand je regarde des vidéos ou des séries. (J’écris ce que j’entends, du coup je passe pour une folle quand je regarde des polars ou des séries d’horreur, avec mes lignes d’atrocités joliment écrites…) Je ne suis pas très douée, mais je me fais plaisir, ça me détend et je m’améliore petit à petit.

J’allais finir sur une conclusion en mode « rien n’est impossible à qui s’acharne » mais je me suis dit que ça allait être un peu too much pour un article qui parle de calligraphie… Du coup, je vais me contenter d’un petit A+ !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion sur « Calligraphie pour les gauchers »

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article, mais je cherchais des guides. Vous serait-il possible de mettre les liens vers les comptes instagram que vous suivez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *