Archives par mot-clé : bibliothèque

4 Ikea Hacks organisation et rangement

J’ai toujours été très admirative des solutions originales proposées sur le site Ikea Hackers . Et lorsqu’en plus j’ai emménagé à moins de 900m d’un magasin Ikea, forcément, je ne suis pas allée chercher beaucoup plus loin lorsque j’ai eu des besoins d’aménagement rapide et peu coûteux. Moi aussi, je me suis lancée dans les Ikea Hacks. Au vu des prix du bois actuel et des prix bons marchés de certains meubles ikeas , il est souvent plutôt intéressant de partir d’une base d’un meuble existant  plutôt que de tout construire de zéro.

Bon, j’ai parfaitement conscience que si Ikea pratique des prix aussi intéressant, ce n’est pas sans raison et que l’éthique et la qualité de tout ça est sérieusement à potasser, et c’est pour ça que j’essaie aussi beaucoup de récupérer un maximum d’éléments de seconde main. Histoire de compenser un peu mes achats low cost… Je suis loin d’être parfaite à ce niveau, mais avant de faire un achat neuf, j’essaie toujours de trouver son équivalent d’occasion et je récupère toujours tout ce qui est récupérable comme bois et mobilier.

Enfin bref, je suis là aujourd’hui pour vous parler de ces 4 Ikea hacks. J’ai mis en œuvre des solutions plutôt simples pour détourner des meubles et accessoires Ikea de leur fonction afin de me les approprier et de remplir aux mieux mes besoins. Et si je vous en parle aujourd’hui, ce n’est pas forcément pour que vous reproduisiez les mêmes, mais plutôt pour que vous aussi, vous ayez envie de vous approprier votre aménagement afin de l’adapter au mieux à vos besoins.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Customiser un vieux buffet facilement

Lorsqu’un emménage à deux, forcément, certains meubles et accessoires ne plaisent pas à l’un ou à l’autre. Mais bon, on fait avec, car si on devait racheter tout le contenu de l’appartement, on ne s’en sortirait pas. Forcément, il y a des trucs qui me perturbaient plus que d’autres. Et ce buffet en faisait partie. Ne vous méprenez pas, il a eu son utilité et j’ai été bien contente de le trouver, moi qui emménageais avec pour seul meuble mon lit. Il nous a servi tour à tour de meuble de bureau, de buffet mais aussi d’armoire à vêtements pour moi avant que l’on investisse dans une penderie digne de ce nom.

DSCN7934 copie

Oui mais voilà, un meuble premier prix, utilisé intensivement pendant quasiment 10 ans, il prend cher. Et le dernier déménagement il y a un an et demi l’a bien fait souffrir, il ne tenait plus en place et à chaque fois qu’il était déplacé, la peur qu’il nous reste entre les mains nous tenaillait. Quand on rajoute à ça le fait que je l’ai toujours trouvé un peu laid, forcément, j’ai fini par craquer et faire quelque chose.

avant

Alors oui, en bonne greluche que je suis, j’ai commencé par rêvasser sur de jolis meubles pour le remplacer.

Cahier des charges : meuble haut genre bibliothèque avec des étagères ouvertes mais aussi fermées pour pouvoir planquer notre bazar. Pas trop dur à trouver sur le principe, mais plutôt dur à trouver dans notre budget et qui nous plaise à tous les deux.

J’ai donc décrété que j’allais essayer de redonner une nouvelle jeunesse à ce buffet pour le moins cher possible. Projet : customiser le meuble et le solidifier. Je suis donc passée chez Leroy Merlin acheter de la peinture et des rouleaux. (Petites astuces, pour repeindre un meuble, rien de mieux que des petits rouleaux laqueurs, un  peu plus chers, mais le résultat sera mille fois plus beau.) J’en ai eu pour 24€ en tout je crois, et il me reste encore plein de peinture.

J’ai d’ailleurs testé, pour rester dans un budget le plus petit possible, la peinture 1er prix Leroy Merlin Vive la couleur, que j’ai trouvé plutôt pas mal. Peu couvrante mais nickel en 3 couches alors que je partais d’un meuble assez orangé. Bon, l’utilisation de rouleaux de bonne qualité aide toujours beaucoup à mon avis! Ah, et petite précision, je n’ai pas poncé le meuble préalablement car l’usure et l’usage l’avait fait à ma place, il n’avait plus du tout de vernis de finition, mais si votre meuble est plus récent, un petit coup de papier de verre à grain fin est absolument essentiel!

J’avais chez moi des petits clous à bois dont je me suis servie pour solidifier le meuble avant de peindre, ça a tout changé! Je ne dis pas qu’on le gardera 10 ans, mais pour le temps de mettre de côté le budget pour acheter le meuble (Cheeeeer) qui nous fait rêver, ça ira amplement, et je n’ai plus les yeux qui saignent de tristesse à chaque fois que je le vois!

photo1

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : suspension rétro pour posters

Dans cette nouvelle vidéo DIY, je vous montrer comment suspendre des posters et images à la façon des images d’école vintage.

final1

 

Pour cela vous aurez besoin de :

  • Baguettes de champlat (4 fois la dimension horizontale de ce que vous voulez accrocher +16cm )
  • Agrafeuse murale
  • Scotch classique
  • Ficelle ou cordelette
  • Cutter
  • Règle ou mètre

final4

Le prix de revient pour un poster est de moins de 5€ (tout dépend de la taille du poster) et vous n’avez pas besoin de grand chose niveau matériel.

final2

J’adore le rendu, c’est tout simple, met en valeur ce qu’on accroche, et en plus, évite d’avoir à faire plusieurs trous dans le mur pour l’accrocher. Une punaise suffit!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Work In Progress : la bibliothèque

Hello tout le monde!

Mon grand projet de bibliothèque ayant pas mal avancé, j’ai eu envie de vous faire partager tout ça en vidéo sous la forme d’un petit journal. J’espère que ce genre de vidéos un peu plus personnelles et spontanée vous plaira!

 

progress1

Tiens, sinon, pour vous donner une petite idée du budget pour le moment :

  • peinture blanche : pot en promo environ 40€
  • peinture noire : reste que j’avais plus un petit pot : 10€
  • pinceaux et lot de rouleaux pour le noir : 10€
  • planches coupées sur mesure : 6,50€ par planche soit 52€
  • crémaillères 12€x3 : 24€
  • équerres : 3 lots de 10 équerres : 20€x3 : 60€
  • visserie diverse : 30€

                                                TOTAL : 224€ 

Au passage, voici quelques photos des progrès dans la pièce!

 

final3

 

final1

final5

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Astuces de rangement » ou « rangement par le vide » ? Choisissez votre camp!

J’étais partie pour vous rédiger un article du genre  » 5 astuces hyper originale pour organiser et ranger chez vous », une compilation des meilleurs trucs et astuces que j’ai pu trouver dans mes pérégrinations webesques sur les sites et blogs de fanas d’organisation.  J’avais même commencer à rédiger l’article, d’ailleurs, j’ai le brouillon qui traîne quelque part. Mais je me suis rendue compte ce weekend, en finissant de vider les derniers cartons survivants de mon déménagement, que j’étais sans doute la personne la plus mal placée au monde pour vous parler d’organisation. Et oui, je sais, j’ai déménagé il y a 18 mois, et j’avais encore des cartons non vidés… c’est bien ce que je vous dit, mal placée pour parler de rangement!

En réalité, si j’ai décidé de ne pas vous parler d’organisation ou de rangement, ce n’est pas parce que je suis la fille la plus désordonnée de la terre. (Même si je dois bien admettre que je peux concourir à ce titre sans grand soucis… ) Mais c’est plutôt que lorsque j’y réfléchi, l’organisation et la mise en place de systèmes complexes de rangement n’est pas vraiment  la solution que je préfère à l’encombrement et au bazar dans un intérieur. A mon humble avis, la meilleure solution reste quand même plutôt l’épuration…

Bon, j’avoue, mon entourage peut être plutôt étonné de cette réflexion venant de moi, mais laissez moi vous expliquer…

Il y a quelques années de ça, poussée par la hype bloguesque,  j’ai lu un livre de Dominique Loreau qui s’intitule L’art de la simplicité. Pour résumer, l’auteur, inspirée par le Zen japonais, invite son lecteur à épurer au maximum son intérieur et sa penderie afin de vivre dans un minimalisme épuré, tout ça dans le but d’apaiser l’esprit et les sens. J’ai envie de dire « pourquoi pas ». Mais personnellement, je ne me suis pas du tout retrouvée dans ce qu’elle peut évoquer. J’aime bien trop les objets et mon joyeux bazar est curieusement propice à ma créativité.

J’en ai tout de même retenu un principe intéressant. En effet, Dominique Loreau nous propose de nous interroger sur nos possessions de la façon suivante  :

Devant chaque objet que vous possédez, demandez vous si il vous est utile ou bien si il vous apporte de la joie. Si vous pouvez répondre oui à au moins un de ces deux points, gardez le, sinon, dites lui adieu.

Je paraphrase son texte, qui est sans doute mille fois mieux écrit, mais depuis, j’essaie de voir les objets que je possède selon ce filtre et ça m’a beaucoup aidé à y voir plus clair. J’essaie de voir les objets et meubles qui composent mon espace de vie comme une collection dans un musée : chaque pièce présente doit apporter quelque chose à l’ensemble et si ce n’est pas le cas, il est temps de lui dire au revoir et de lui proposer une seconde vie. Ainsi j’ai pu donner, revendre ou jeter pas mal de choses qui m’encombraient sans m’être utile, sans pour autant me séparer des objets qui me sont chers. Le but n’est pas de vivre dans le dénuement, mais juste d’avoir une approche consciente et active de la possession, d’interroger la présence de nos biens dans notre lieu de vie.

Ces objets valent ils l’espace qu’ils occupent chez nous? Valent t’ils  le temps et la peine de les maintenir propres et fonctionnels?

Le sentiment de libération qui s’est produit lorsque j’ai trié mon armoire dans cette optique était honnêtement jouissif. J’ai enfin réussi à me débarrasser de tout un tas de fringues de tailles ou de styles incompatibles avec moi. Lorsque j’ai donné les sacs, je me suis sentie légère!  J’ai épuré là où c’était nécessaire : chez moi les vêtements trop grands, trop petits ou pas dans mon style. Et sans vouloir faire de la psychologie de comptoir, cela m’a permis de me rendre compte que cette accumulation dans ma penderie était peut être plutôt un symptôme d’un mal être chez moi.

Bon, je vais être honnête, j’ai encore une bibliothèque et une collection de Cds à faire pâlir d’envie une FNAC, mais celles-ci me rendent heureuse, alors elles ont leur place chez moi. De même que mes peluches, mes tonnes de gadgets culinaires, ou bien la dizaine de coussins sur mon canapé. Je ne suis pas du genre à vivre dans l’épuration totale, mais juste à faire disparaitre le superflu. Après, chacun trace la ligne du superflu selon son cas.

Le second point qui m’a poussé à épurer mon intérieur, au lieu de chercher des astuces de rangement, est double : d’un coté je suis un peu une feignasse, et de l’autre je suis allergique aux acariens. Du coup, j’ai besoin de garder un intérieur le plus clean possible, mais la prolifération de babioles et objets inutiles rend le ménage mille fois plus pénible qu’il ne l’est quand on épure. Alors le choix est vite fait non?

D’ailleurs, est ce que ça vous intéresserait un petit article sur comment décorer et aménager tout en restant « allergique friendly » ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY : un serre-livre en béton color block

Cette semaine, l’atelier vous présente un tutoriel vidéo pour la réalisation d’un serre livre façon béton color block.

image5

Avec son aspect un peu brut, il s’accorde très bien avec du bois, du blanc, du brillant, et tout un tas de textures. Perso, j’ai décidé de le placer dans la cuisine, ou il s’accorde bien avec le bois/anthracite/kraft/liège.

image4

Le processus en lui même n’est pas très compliqué, mais les temps de séchage sont un peu longs, alors soyez patients!

image1

Matériel utilisé : 
  • Du ciment ou du mortier (blanc ou gris au choix)
  • Une brique de lait ou de jus de fruit
  • Un cutter
  • De la peinture (en bombe ou au pinceau)
  • Du scotch de peintre
  • Du vernis mat incolore

image3

J’espère que le projet vous plait, et à très bientôt pour un nouvel article!

image2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inspiration et grand projet: la bibliothèque

Pour ceux qui me connaissent, même un tout petit peu, je ne vais rien vous apprendre en vous annonçant que je suis une obsessionnelle de la lecture. Et même si depuis plus de 2 ans maintenant, je suis passée au numérique pour mes lectures du quotidien, j’ai amassé une énorme quantité de livres au cours des années. (Et d’ailleurs je continue à en acheter, malgré le kindle… irrécupérable!!)

Et c’est bien beau tout ça, mais il faut les ranger! Or, mon ancien appartement avait une bibliothèque intégrée dans la cage d’escalier et du coup, lorsque j’ai déménagé, je me suis retrouvée sans bibliothèque fixe… Depuis plus d’un an , une grosse partie de mes livres dors donc bien au chaud dans des cartons. Clairement, j’avais d’autres priorité d’aménagement avant la bibliothèque, mais là, l’appart commence enfin à ressembler à quelque chose, tout possède enfin à peu près sa place.

Du coup, je me met à rêvasser à de super bibliothèques. Je vous raconte?

J’adore le contraste entre les étagères bien épaisses en bois et le mur vert sombre (forêt, émeraude, mousse… je ne sais pas trop…)  tout ça rehaussé par les livres, je trouve ça hyper harmonieux et ça met en valeur les livres. Par contre, c’est quoi cette manie de mélanger livres et bibelots? Moi, sur une bibliothèque, je veux des livres!!!

reading-room-sept-2014source : Chris love Julia

Si on veut des livres, là il y en a! J’adore la simplicité de cette bibliothèque, tout simplement des crémaillères et des planches blanches sur un mur blanc. là encore, les livres sont hyper mis en valeur, et en plus le coût de cette bibliothèque là est tout petit! (J’ai le droit d’avoir le chien, en plus de la bibliothèque dites?)

womb2

Source : Manhattan nest

Là encore, quelle jolie couleur sur les murs!Je crois qu’il y a quelquechose de magique qui se passe entre des livres et des murs foncés verts! Le contraste entre la bibliothèque blanche et le mur coloré fonctionne très bien, et la symétrie entre la bibliothèque et le tableau alphabet fonctionne super bien, à la fois au niveau couleurs mais aussi du sens. ça me plait! Bon, et les piles de livres sur la table basse, ça me fait bien sourire aussi 🙂

506a20a674c5b64af3000eb4._w.540_h.372_s.fit_

Source : Apartment Therapy

Ici j’aime le rythme donné par les cases plutôt que par des étagères, Bien évidemment cette bibliothèque est stylée pour la photo et clairement, jamais je n’aurais une si jolie harmonie colorée entre mes livres, mais j’aime aussi le coté mixé des livres que je possède, ma bibliothèque est à mon image : vivante, plurielle et bordélique! 🙂

tumblr_m303u7HRyn1qjxia2o1_500

Source : The Aestate

J’adore les étagères réutilisant de la tuyauterie, et ici, ça fonctionne. Mais je ne suis pas sûre que cela survive à ma masse de livres! Du coup, ça restera une idée en l’air juste pour le plaisir des yeux!

Source : Visualle

Bon et du coup, qu’est ce qu’on en fait de tout ça maintenant?

Vous commencez à me cerner, je ne pars pas sans un minimum de planning, et du coup je vais vous raconter tout ça :  notre chambre d’ami (alias chambre à bazar/cartons pour le moment) va se transformer en chambre / bibliothèque. J’ai fais quelques croquis et une petite 3D rapide pour voir au niveau des volumes. Le but étant d’avoir une pièce canon pour un budget le plus réduit possible. Traduction : de la peinture, de la récup’ et du vide greniers au maximum!

Je vous montre ce que j’imagine?

DSCN5430

Donc alors, surtout un gros boulot de peinture pour recouvrir les murs rose beurk actuels. Du blanc partout, sauf sur le mur bibliothèque et son retour en noir mat. (Le retour peint d’une forme géométrique qui permettra de créer une pseudo tête de lit) Des étagères bois ou blanches (j’hésite encore, le prix sera sûrement mon élément décisionnaire) posées sur crémaillères sur toute la largeur du mur de la fenêtre. Le canapé lit qui est actuellement dans le salon finira à terme là, le jour ou nous nous déciderons à le remplacer pour un canapé avec méridienne.

biblio1

Au sol, j’ai un grand projet pour me débarrasser à bas coût du stratifié moche, je vais le poncer légèrement et le peindre en blanc dans un premier temps, et après avec des motifs bleus gris un peu façon carreau ciment, mais plus japonisant et avec une échelle un peu plus grande. Je ne suis pas trop sûre de ce que ça va donner, mais de toute façon, ça ne peux pas être pire que le stratifié actuel non? (Je sens qu’il y en a une qui va passer des heures à peindre ses motifs sur son sol…)

biblio2

Bon, ce n’est qu’un début de projet! Se rajouteront sûrement :

  • un vieux fauteuil (inconnue numéro 1 à trouver en vide grenier)
  • de jolis luminaires (inconnus numéro 2, 3 et 4),
  • une armoire (inconnue numéro 5)
  • des coussins (inconnus numéro 6 à 17)
  • un rideau (inconnue numéro 18)
  • peut être un tapis (inconnu numéro 19)
  • etc etc etc…

Mais déjà, je suis motivée à attaquer la peinture! Autant en profiter qu’il fait beau! (Même si recouvrir le rose moche ne va pas être fun du tout à mon avis!)

Je vous tiens au courant! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !