Archives de catégorie : Food

Printable : une boîte à gâteaux

J’ai pris l’habitude chaque année d’offrir à mes amis et ma famille pour les fêtes des sucreries faites maison chaque année pour Noël. Du coup, vers le 15 décembre, mon appartement se transforme en usine à biscuits où à orangettes, et je suis tellement recouverte de sucre glace qu’on croirait que je fabrique de la drogue…

Chaque année, j’essaie aussi de réaliser un joli emballage pour offrir tout ça de manière sympathique. Les années précédentes, je me contentais d’une sachet plastique avec du papier cadeau autour, un peu de ruban et une jolie étiquette, mais cette année, j’ai décidé d’aller un peu plus loin et de faire un vrai packaging pour les sablés que je prévoyais d’offrir.

DSC_0256

Pour les sablés, j’ai comme souvent fait confiance à Cupcake Jemma, et j’ai été séduite par cette recette de sablés au chocolat pas du tout secs. J’en ai refait 3 ou 4 fois depuis, et je suis fan de cette recette!

Enfin bref, j’ai conçu cette petite boite pour pouvoir l’imprimer sur format A4, en me basant sur une forme de brique de lait à l’américaine, et j’ai eu envie de vous faire profiter de cette boîte. J’ai donc transformé mon fichier pour qu’il soit compréhensible et facilement utilisable par tous. Et voici donc ce nouveau printable !

DSC_0266

Vous pouvez télécharger les 2 pages à imprimer en suivant les liens suivants :

Première moitié de la boite colorée

Deuxième moitié de la boite colorée

Ah, et si vous voulez le printable de la boîte en blanc pour l’imprimer sur de jolis papiers, c’est par ici !

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cookies citron+pavot

A ma grande surprise, ces cookies sont en train de détrôner dans mon coeur les cookies aux pépites de chocolat! La recette est sensiblement la même que celle de mes cookies au chocolat habituel, si ce n’est que je retire le chocolat et que je rajoute du zeste de citron et des graines de pavot. (Non jure…) Ceci dit, je viens de réaliser en cherchant la recette en question, que je ne vous en ai jamais parlé sur ce blog! Honte à moi !

final 2

Je vous montre la recette?

Pour réaliser 25 cookies, vous allez avoir besoin de :

ingrédients-cookies

 

Pour réaliser ces cookies, vous allez commencer par laisser votre beurre ramollir à température ambiante. Une fois votre beurre bien mou, mixez le pendant 3 minutes avec le sucre roux. Puis rajouter la vanille liquide et l’oeuf entier.

melange1

Mélanger à nouveau bien comme il faut, puis rajouter la farine tamisée.

melange2

Mélanger encore à nouveau (courage, c’est plus dur là, mais vous aller y arriver, et puis, plus on mixe, plus le beurre se réchauffe et plus c’est facile!

melange3

Une fois le mélange achevé, vous n’avez plus qu’à réaliser de petite boules de pâte et les placer biens séparées sur des plaques allant au four recouvertes de papier sulfurisé.

Moi, pour avoir des cookies bien identiques (et qui cuisent donc de manière plus régulière) je me sert d’une cuillère à glace.

melange final

Je trouve qu’en plus, ça permet d’avoir des cookies d’une taille parfaite, assez gros pour combler une fringale, mais pas non plus énormes.

boule pate

Et il ne vous reste plus qu’à les passer 10 minutes à four chaud 150°Celcius.

Une fois sorti, servez vous d’une spatule pour les retirer très précautionneusement de la plaque et les faire refroidir sur une grille, c’est ce qui permettra à vos cookies de développer cette super croute bien croustillante ! (Attention, ils sont encore un peu mou quand ils sont chaud, c’est ce qui les rend aussi moelleux une fois froid! )

final1

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vivre « lactose free » c’est pas si compliqué!

Je sais, je vous fait des articles sur des trucs végétariens, je fais de la pizza à base de chou-fleur, et voilà maintenant que je vous parle de lactose… Pourtant, je vous jure que je ne surfe pas sur les tendances alimentaires hein! Enfin, presque pas. Ce n’est quand même pas de ma faute si je suis intéressée par les allergies et intolérances en tout genre  car la petite chimiste qui est en moi s’amuse bien à faire ces substitutions.

Juste pour l’exercice mental, essayez un jour de réaliser des substitutions dans une recette que vous connaissez, c’est très instructif sur le fonctionnement des différents composants chimiques d’une recette.

Tout à commencé pour moi il y a quelques années, lorsque nous avons compris avec mon cher et tendre que son pauvre estomac ne digérait plus la lactose. Je vous passe les détails, mais bizarrement, alors que ce genre d’intolérance n’était pas encore à la mode, éliminer en grande partie les laitages de son alimentation l’a fait se porter bien mieux. N’étant pas prête à éradiquer la gourmandise de ma vie avec la lactose, j’ai dû trouver des astuces, pour la plupart toute simples, afin de pouvoir continuer à réaliser mes desserts et plats préférés en mode « lactose free ».

C’est ces astuces que je vous livre aujourd’hui. Il n’y a rien de novateur, tous les produits dont je vais vous parler sont disponibles aujourd’hui en grande surface.

1ère étape de la course contre la lactose : Le lait de vache…

C’est à la fois le plus difficile et le plus facile à remplacer. En effet, il existe tout un tas de laits végétaux disponibles en grande surface. Mais il faut reconnaitre que leur gout n’est pas forcément exceptionnel au naturel. La meilleure solution à mes yeux pour le moment? En tester plusieurs et voir celui ou ceux que vous préférez.

Mes chouchous :
Pour boire et faire de la pâtisserie :

Le lait de noisettes (mais attention à sa quantité de sucre) est incroyablement addictif, et il transformera votre chocolat chaud en nutella en moins de deux.

Pour cuisiner salé :

Le lait de soja. Son gout dans les préparations salées est le plus neutre à mon goût. J’ai pu faire des crèpes, des gaufres, des flans… Il ne m’a jamais déçue.

2ème étape : les yaourts et desserts lactés

La chance nous sourit, il existe tout un tas de yaourts végétaux ou à base de lait de chèvre qui sont quasiment sans lactose. Le choix est aujourd’hui plus vaste qu’il ne l’a jamais été. Et puis, de temps en temps, un peu de compote à la place d’un yaourt n’a jamais fait de mal à personne.

Mon choix perso :

Définitivement, je ne suis pas fan des yaourts au soja, même si les sojasun sont franchement pas si mal et sont apprécié par mon +1. Moi, je préfère quand même m’en passer et manger de la compote.

Par contre, oh, miracle, Carrefour commercialise depuis peu les crèmes glacés de la marque Amy’s qui sont à base de lait de coco. Elles sont vegans, gluten free et lactose free, mais restent très bonnes et gourmandes. Régimeux, passez votre chemin. Elles existent en 3 parfums : vanille, chocolat et chocolat/menthe. Nous avons testé vanille et chocolat, je suis fan de chocolat, lui de vanille, globalement elles sont tops!

3ème étape : la crème fraîche et le beurre

Je suis partiellement bretonne, il est partiellement normand. Autant vous dire que dire adieu à la crème fraîche et au beurre n’a pas été si facile. Et très franchement, il y a encore une recette ou deux de pâtisseries que je continue à réaliser au beurre…

Je vous propose :
Pour la crème fraîche :

Si vous n’êtes pas effrayé par le sucré/salé le lait de coco passe très bien dans tout un tas de préparation salé, et leur donne un petit gout d’exotisme que j’apprécie particulièrement. La preuve? Ce poulet coco cajou dont je vous ai déjà parlé. 

prod_169_imageproduit_ficheSinon, la crème de soja à cuisiner fonctionne très bien. elle réagit bien à la cuisson et à condition de l’assaisonner, le goût de soja n’est pas prononcé et est masqué par les autres ingrédients. Attention par contre, elle coagule bizarrement lors d’un éventuel réchauffage… Pas très ragoutant!

Pour le beurre :

Tout dépend des recettes pour le beurre. Pour la plupart des recettes poêlées, j’ai remplacé le beurre par une poêle anti-adhésive. J’ai toujours beaucoup cuisiné à l’huile d’olive aussi. Pour le coup, rien de bien compliqué, et votre cholestérol vous en remerciera ! Pour les plats ou le gout d’huile d’olive serait gênant, une bouteille d’huile neutre type mélange d’huile fera l’affaire. C’est aussi ce que j’utilise pour les muffins sucrés.

arton63

Pour les recettes de pâtisserie, l’huile de coco fait des miracles. C’est hélas sans doute le produit le moins facile à se procurer, même si maintenant, j’en trouve au carrefour près de chez moi. L’huile de coco se comporte à peu de choses près comme du beurre dans sa réaction à la température. C’est à dire qu’elle est solide à température ambiante et fond lorsqu’on la fait chauffer. Elle est donc particulièrement adaptée à la pâtisserie, il ne faut juste pas avoir peur du petit goût de noix de coco qu’elle apportera à votre dessert.

La seule recette qui me résiste? Mes cookies… La recette fonctionne à l’huile de coco, mais on y perd un peu en fondant… dommage!

4ème étape : le fromage

C’est là où l’on s’en trouve dans ce chemin sans lactose. Car pour le coup, se passer du fromage, c’est le mode ninja ultimate du lactose free. Perso, je ne me sent pas encore prête à réaliser des fromages végétaux, même si certaines recettes à base de noix de cajou me tentent bien.

Je vais être sincère, je n’arrive pas à me passer du gruyère râpé sur mes mes pâtes. Néanmoins, limiter sa consommation de fromage, même lorsque comme moi, on pourrait ne se nourrir que de ça, est possible.

Bon, on va tricher un peu, certains fromages comme le parmesan ne contiennent quasiment pas de lactose, du coup, à moins d’une intolérance sévère, un peu de parmesan devrait être toléré.

g-2638757

Ensuite, il existe des fromages dits « sans lactose ». En réalité, ces fromages magiques ont eu droit à un petit ajout de lactase, l’enzyme de digestion de la lactose. Ainsi, les enzymes ont pré-digéré la lactose pour vous. La classe non? J’ai trouvé principalement de la mozzarella et de la ricotta.

Sinon, pour les gratins, de la chapelure et de l ‘oeuf permet de faire dorer le dessus, et il parait qu’il est possible d’utiliser de la levure maltée en paillette qui donnerait un gout fromagé au gratin. Là encore, je n’ose pas trop pour le moment, ça me parait un peu ésotérique!

Au restaurant, chez des amis?

Il n’est pas toujours facile de faire comprendre aux gens que non, les pâtes carbonara, ça ne va pas le faire…

Heureusement, il existe en pharmacie et en magasin bio type naturalia des cachets de lactase qui vont permettre à votre estomac de découper les molécules de lactose comme si il produisait encore les enzymes nécessaires. Si vous êtes intolérants, il faut en prendre avant le repas, et vous devriez être parés. ATTENTION, avant, vérifiez avec votre médecin la teneur de votre intolérance. Si vous êtes allergiques, la lactase ne peut hélas rien pour vous… 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Recettes faciles : le best of

Hello les gens !

Alors que le monde est tout à la rentrée, moi je pars enfin! (Il était temps!) Du coup, histoire que vous ne m’oubliez pas pendant mon absence, je vous ai concocté un petit best of des recettes que je vous ai publié ici ces derniers mois sous forme de repas (très) complet. Ces recettes sont un peu les piliers de mes habitudes culinaires, du coup, si vous dînez chez moi, il y a de fortes chances que vous mangiez grosso modo comme ça :

AU MENU AUJOURD’HUI

Recette pour l’apéritif 

 

Les gougères au fromage 

recettes gougère

Un apéritif pas très léger  pour tous les gourmands nostalgiques. Parfait à emporter pour un pique nique!

Recettes pour le plat principal

 

Poulet au lait de coco et noix de cajou

recettes poulet coco

Une de mes recettes de base, je l’ai réalisé avec du poulet, du poisson, de la dinde ou même des légumes en mode végétarien.

Ou bien les veggie burger avec :
Des buns à burger homemade
recettes buns-burger-3

Les buns qui épatent les copains, et en plus ils se congèlent très bien. J’en ai toujours dans le congélateur, en cas de visite imprévue!

Et les steaks de quinoa pour les garnir
recettes steak quinoa

 Parce que ça change des steaks classiques, tout en en conservant la gourmandise et la texture.

 

Recettes pour le dessert : 

 

Le gâteau au chocolat ultime du chef 

recettes gâteau choco

Je vous le garantis, ce gâteau est impossible à rater, et toujours succulent!

Le banana bread

recettes banana bread

Le petit dernier dans mon panel de recettes fétiches. Merci Cupcake Jemma pour cette recette de fou!

Les esquimaux fruités

recettes esquimaux

Parce que, quand même un truc un peu léger et frais en fin de repas, c’est sympa. Surtout en été!

Alors, si je montais un reste, vous seriez tentés de venir y dîner? 🙂 Moi en tout cas, j’adorerais vous y recevoir!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Buns à Burgers, la recette!

Réaliser soi même ses buns à burgers vous parait inconcevable? Trop de boulot alors qu’il est possible d’aller chercher des Harris au supermarché? En réalité, ce n’est pas si compliqué, et même si les buns à burgers mettent du temps à lever, il n’est en rien nécessaire pour vous de rester dans la cuisine pendant qu’ils lèvent, vous pouvez très bien aller roupiller sur le canapé pendant ce temps!

buns-burger-3

J’ai trouvé une super recette sur le blog Paris Dans Ma Cuisine je l’ai juste un tout petit peu modifié, mais vraiment pas beaucoup!  D’ailleurs, elle a de super instructions plus détaillées pour ceux d’entre vous qui veulent pétrir à la main!

Je vous montre?

Ingrédients pour réaliser ces buns à burgers
  • 500g de farine
  • 25g de sucre roux
  • 250ml d’eau
  • 50ml de lait (végétal ou non)
  • 1 oeuf
  • 25 g de levure de boulanger (ou 2 sachets de levure de boulanger sèche)
  • 30g de beurre
  • 10g de sel fin
  • des graines de sésame ou de pavot

buns-a-burgers-1

Ensuite, vous pouvez  garnir ces buns de ce que vous voulez, steaks, steaks de quinoa, poisson pané…

Hier j’ai testé avec un filet de colin pas pané juste cuit au four, ainsi que des pousses de haricot mungo, de la mozzarella et pour finir de l’avocat. J’ai servi le burger avec une petite salade. (Non, je ne raffole pas trop des frites, en tout cas pas au point d’en faire chez moi… Je sais, je suis bizarre…)

buns-à-burgers-garni

Tiens, et pour info, pour réaliser une sauce  qui ressemble beaucoup à celle du Big Mac de chez MacDonald. Essayez de mélanger 1 cuiller de ketchup, 1 cuiller de moutarde et 1 cuiller de mayonnaise. C’est pas encore tout à fait ça, mais ça s’en rapproche!

J’espère que cette recette vous à plu, qu’elle vous donnera envie d’essayer par vous même, et je vous dis à très bientôt! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gougères au fromage, la recette ultime!

On se connait bien maintenant, il est donc temps que je vous révèle mon grand secret.

Il est de ces gourmandises qui ont un goût magique de nostalgie, un goût simple, mais pas si facile que ça a reproduire. Heureusement pour vous, j’ai dans mes tablettes une recette de gougères au fromage qui rentre dans cette catégorie. J’ai trouvé cette recette dans le premier livre de cuisine que j’ai jamais possédé, qui m’a été offert alors que j’étais gamine. Ce livre a d’ailleurs déclenché en moi cet amour de la cuisine qui ne m’a jamais délaissé après.

gougeres-final-2262

Je l’admet, des gougères au fromages, ce n’est pas le met le plus fin, délicat, subtil ou original, mais bien réussies, elles feront plaisir à tout le monde avec leur petit coté boulangerie traditionnel.

gougère-final-2

En plus, ces petites gougères sont rapides à réaliser, et les ingrédients qui les composent sont tellement basiques que je les ai toujours dans ma cuisine.

Ingrédients pour la réalisation de gougères au fromage :
  • 25cl d’eau 
  • 100g de beurre
  • 1/2 cuillèr à café de sel fin
  • 150 g de farine
  • 4 oeufs
  • 1 sachet de gruyère rapé

Faites préchauffer votre four à 200°C.

Dans une grosse casserole, faire fondre le beurre dans l’eau avec le sel fin jusqu’à ce que le mélange mousse un peu.

Retirez la casserole du feu, posez la sur un dessous de plat et rajouter la farine en une seule fois.

Avec une cuiller en bois, bien mélanger jusqu’à ce que l’ensemble se détache des bords de la casserole.

wip-gougères

Laisser un peu refroidir, pendant ce temps, cassez les oeufs dans un bol et battez les avec une fourchette quelques instants.

Maintenant, on va faire travailler les muscles de votre bras, car il va falloir rajouter les oeufs au mélange de farine et de beurre. Je ne vous le cache pas, c’est un peu sportif, mais ne vous en faites pas, ça va le faire. Un petit conseil : rajoutez les oeufs petit à petit, ça facilitera le mélange.

melange-gougeres

Une fois l’ensemble bien mélangé, ajouter le fromage râpé et bien mélanger à nouveau. La pâte étant très élastique, vous allez faire ainsi à nouveau un peu d’exercice!

Une fois le mélange prêt, si vous êtes motivés, placez la pâte dans une poche à douille et pochez des petites boules de pâte sur une plaque de cuisson protégée par du papier sulfurisé. Si vous êtes pressés, vous pouvez le faire en prenant 2 petites cuillers, ou bien comme moi une cuiller à glace. (La cuiller à glace me sauve la vie à chaque fois que je dois portionner quelque chose en petites boules)

Veillez bien à espacer les petites boules de pâte car les gougères vont gonfler à la cuisson.

Placer la plaque au four pour environ 20/25 minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Sortez les du four, et retenez vous de manger ces petites gougères toutes dorées et fondantes si vous ne voulez pas vous brûler.

gougère-final1

(Perso, j’ai du mal à résister, d’ailleurs telle que je vous écris, mon palais en subit encore les conséquences…)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les steaks de Quinoa (trop bons dans des burgers!)

Bonjour à tous!

On se retrouve aujourd’hui pour réaliser ensemble une recette de steaks de Quinoa! Bon, certaines personnes vont encore ronchonner que ça manque de viande, tout ça,  mais ça m’amuse d’essayer de retrouver des textures avec des aliments différents! Et là, franchement, niveau texture, on n’est vraiment pas loin du steak haché classique! Et du coup, ça rend les burgers 1000 fois plus léger sur l’estomac!

final3

Je vous montre?

Ingrédients nécessaires pour 10 steaks: 
(désolée pour les mesures en cup, mais avec le quinoa, je trouve ça 1000 fois plus pratique!)
  • 2 cups et demi de quinoa cuit
  • 4 oeufs battus
  • 1/2 cuiller à café de sel fin
  • 2/3 cup de tiges d’oignons blancs coupés finement ou de ciboulette
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousses d’ail pressées
  • 1 cup de chapelure
  • 1 demi cup de parmesan râpé
  • 1/4 de cuillère à café de poivre noir

Le déroulé de la recette est très simple : on mélange tout sauf la chapelure dans un saladier, puis on rajoute la chapelure en dernier.

Ensuite on mélange tout bien comme il faut et on laisse reposer 10 minutes.

image4

Puis, avec les mains un peu humide, on forme les steaks à partir de la préparation.

image3

On fait cuire tout ça à la poêle à feu moyen quelques minutes de chaque coté jusqu’à ce que les steaks soit dorés.  Je trouve ça plus facile de les faire cuire dans une poêle anti-adhésive sans matière grasse mais libre à vous de rajouter un peu d’huile ou de beurre!

image2

Tadaaa! Bon appétit!

final2

Promis, bientôt je vous montre comment faire les buns à burger totalement maison! Peut être même en vidéo!

final1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les essentiels en cuisine illustrés

image1

Aujourd’hui, je rentre à nouveau en mode « cooking mama » pour vous présenter une petite liste que je me suis amusée à élaborer ces derniers temps.

Je vous explique? En fait, pour réfléchir à un aménagement de cuisine, je me suis dit qu’il me serait utile de catégoriser et lister le contenu idéal d’une cuisine. Du coup, je me suis mise à rédiger cette petite liste de ce qui constitue selon moi les must-have d’une cuisine bien équipée. (Oui, je fais des listes pour le plaisir, et des tableaux excel aussi… C’est grave docteur?)

J’ai bien conscience que cette liste est très personnelle, et ne conviendra pas à tout le monde mais je me dis que ça peut être une bonne base pour équiper sa première cuisine ou bien pour compléter son attirail culinaire. (Par exemple, je ne bois pas de café, du coup n’ai pas inclu d’outils utiles à ça)

J’ai divisé cette liste en 5 catégories/fonctions, sans inclure l’electro-ménager, qui fera sans doute l’objet d’un billet ultérieur.

  • le nettoyage
  • la préparation
  • la cuisson
  • le service
  • la conservation

image2

image3


image4


image5


image6

 

Cette liste est encore une esquisse, je pense la retravailler, alors n’hésitez pas à me dire ce que vous retireriez/changeriez/rajouteriez!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kit de survie estival : le thé glacé homemade

Je vous retrouve aujourd’hui avec le second volet de mon kit de survie estival : le thé glacé maison.

Je ne suis pas forcément fanatique du thé glacé que l’on trouve tout prêt, que je considère plus comme un soda que du thé. Je n’ai rien contre les sodas (faut voir mon addiction au coca light…) mais l’utilisation abusive d’une appellation m’agace un peu quand même.

Du coup, je vous présente aujourd’hui ma version d’un thé glacé, même approuvé par Nils, l’adepte du Nestea!

On commence par prendre 1 litre d’eau fraîche ou à température ambiante, dans lequel on va faire infuser un thé vert.

en-cours-1

Là j’utilise un thé spécial thé glacé de chez Dammann que j’ai reçu dans la Thé Box du mois de juillet. Si vous utilisez un thé en vrac utilisez environ 2 cuillères à soupe de thé pour 1 litre d’eau.  (n’importe quel thé peut faire affaire).

en-cours-2

Au thé, je vais ajouter une poignée de myrtilles surgelées ainsi que quelques cuillères à soupe de brisures de framboises, elles aussi surgelées.

en-cours-3

Je mélange un peu.

en-cours-4

 

Puis, je suis les instructions de mon thé, c’est à dire de faire infuser 1 heure à température ambiante puis 6 heures au frais. (J’ai transféré le tout dans une bouteille plus étroite qui rentre ainsi dans la porte de mon frigo). Une fois le thé infusé, je retire le sachet et il n’y a plus qu’à servir.

final2

Les warriors comme moi le prendront tel quel, mais en ajoutant une petite cuillère à café de sucre de canne, c’est sympa aussi!

Et voilà, une boisson toute simple et super rafraichissante!

Rendez-vous sur Hellocoton !

La cuisine du studio : Poulet au lait de coco et noix de cajou

Salut les gens!

image3

Je passe un peu en coup de vent pour vous parler de l’une des rares recettes que je réalise avec de la viande. Je vous la propose ici avec du poulet, mais j’ai aussi testé avec du poisson (lieu surgelé si je me souviens bien) et ça marchait aussi bien!

image2

Le principe est tout bête :

On commence par émincer un oignon que l’on fait ensuite ensuite revenir dans une poêle à bord haut avec l’huile de votre choix.

Puis on rajoute la viande (ou poisson) que l’on fait cuire avec. C’est ici le moment de rajouter éventuellement des légumes en plus (champignons de paris, poivron, courgette, comme vous voulez!)

Une fois les légumes cuits, on verse sur l’ensemble une boîte de lait de coco ainsi que 2 ou 3 cuillères à soupe de sauce soja salée.

On mélange bien.  (Vous verrez, les spirales de sauce soja dans le lait de soja, c’est plutôt joli!)

Ensuite on prend un sachet de noix de cajou (de préférence non salée, puisque la sauce soja se charge du sel dans le plat, mais je l’ai déjà fait avec des noix de cajou apéritif et ça marche aussi, c’est juste un peu plus salé) on les place dans un petit mixer et on mixe jusqu’à obtenir une poudre fine ou bien une pâte (tout dépend de la fraicheur de vos noix de cajou et de la puissance de votre mixer, mais là aussi, ça marche avec les deux).

Une fois les noix de cajou réduites en poudre on les rajoute dans la poêle et on mélange bien. Avec la chaleur, la noix de cajou va épaissir la sauce et la rendre super crémeuse.

image1

Et voilà, vous n’avez plus qu’à servir tout ça avec du riz!

image5

Bon appétit! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !